THE HOUSE OF GAUNT – Lord Voldemort Origins, le court-métrage qui buzzz !

 

THE HOUSE OF GAUNT – Lord Voldemort Origins, le court-métrage qui n’a rien à envier aux long-métrages de la saga Harry Potter !

 

Alors que les fans du sorcier à la cicatrice attendent avec impatience la sortie de FANTASTIC BEASTS – The Crimes Of Grindelwald au cinéma le 14 novembre, la sortie d’un court-métrage sur les origines de Voldemort commence à faire du bruit parmi les Potterheads…

 

Réalisé par Joris Faucon Grimaud et co-écrit avec Thomas Rokita, le court-métrage retrace les origines de « Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom » et plus particulièrement de la rencontre entre sa mère, Merope Gaunt et son père, Tom Riddle Senior jusqu’à l’apogée du plus grand mage noir de tous les temps.

Le scénario, librement adapté du livre de J.K Rowling Harry Potter et le Prince de sang-mêlé se veut le plus fidèle possible à l’univers original de la saga Harry Potter et dresse un portrait inédit de Lord Voldemort, et de la famille Gaunt sous la forme d’un thriller fantastique flirtant avec l’horrifique.

 

Un projet qui a besoin de votre soutien :

 

Il y a un an et demi une première campagne Ulule a été lancé afin de débuter le tournage.

A ce jour déjà la moitié du film a été tournée, mais compte tenu de l’évolution du court-métrage l’équipe du film a une ultime fois besoin de votre soutien et c’est ici que ça se passe : https://mobile.ulule.com/harrypotterfilm/?lang=fr 

 

« Sans votre aide précieuse, ce projet de court-métrage ne restera qu’un rêve »

 

 

 

 

Faisons maintenant plus amples connaissances avec l’un des personnages de ce court-métrage :

 

Tom Riddle Senior, le père de Voldemort, est un moldu, propriétaire de nombreux commerces et de vastes terres à Little Hangleton. Il est épris de Cécilia (Anaïs Parello), une moldue bourgeoise, tout comme lui.

Tout deux ne connaissent pas l‘existence d’un monde parallèle magique…

Dans The House of Gaunt, Tom Riddle Senior est interprété par le jeune comédien Antoine Musy de 24 ans : 

 

 

 

« Concernant le rôle, on va dire que le costume fait beaucoup ! On se sent réellement devenir le personnage, avec ses attitudes et sa manière de bouger. Il faut dire qu’avec les habits d’époque on a pas trop le choix de se tenir bien droit » glisse Antoine le sourire aux lèvres. 

 

Mais tout n’est pas toujours si facile : « Le fait de jouer en anglais et de travailler l’accent pour être cohérent avec l’univers British inhérent à l’univers Harry Potter a été un bon challenge ! » confie l’acteur en herbe. 

 

Antoine qui tient à le souligner le professionnalisme de l’équipe du film explique que : « C’est assez impressionnant de se retrouver au milieu d’une forêt, en pleine nuit sans aucun bruit jusqu’à entendre « action » mais heureusement on se prend vite au jeu, et l’ambiance sur le plateau est génial ! Entre 2 prises on ne peut s’empêcher de rigoler entre nous ! ». Et pourtant, dans ce casting se trouve des acteurs vraiment plus connus qu’Antoine : Frédéric Souterelle, Rupert Wynne James ou encore Sabine Crossen, à l’affiche du deuxième opus de FANTASTIC BEASTS – The Crimes Of Grindelwald.

 

« Moi qui m’attendais à un petit projet personnel, réalisé par des fans d’Harry Potter, j’ai réalisé qu’il ne s’agissait pas d’un projet de petite envergure ! Je me suis retrouvé confronté à une vraie direction artistique et cinématographique avec une réelle volonté de coller au mieux à la vision de l’auteur en y ajoutant une touche un peu plus sombre, se rapprochant du thriller. J’ai été impressionné par le travail de l’équipe déco qui a fait un travail de dingue pour coller au mieux aux idées du réalisateur et surtout à l’univers magique d’Harry Potter ! » lance Antoine Musy.

 

 

 

 

 

 

Ecrit par Margaux Bianco

Post a Comment